#1 La course cycliste Bordeaux-Paris

21.8.17

La course cycliste Bordeaux-Paris (1899) Josef Fischer Fernand Charron Panhard Levassor
Un peu de sport pour nous mettre en jambes. Nous sommes le 28 mai 1899. Nous assistons à la course cycliste Bordeaux-Paris, course créée en 1891 et qui a existé jusqu’en 1988, avec une tentative de renaissance en 2014.

Sur la photo, c'est le cycliste allemand Josef Fischer, bien connu à l’époque car il fut le vainqueur de la première édition du mythique Paris-Roubaix en 1896 ; il participera également en 1903 au premier Tour de France où il se classera 15e.

Dans la voiture qui emmène le cycliste, le français Fernand Charron tient le volant. Charron, angevin, fut tout à la fois coureur cycliste, coureur automobile et industriel, il était le gendre d’Adolphe Clément-Bayard, grand industriel qui apporta beaucoup au cyclisme, à l’automobile et l’aviation. Le bolide que Charron conduit est une Panhard-Levassor 12HP, celle-là même qui lui permit de remporter 4 jours plus tôt la course automobile Paris-Bordeaux-Paris en 11h 43min.

Nous pouvons supposer que cette photo fut prise à Paris, où vivait Monsieur Eugène. Rappelons que les courses cyclistes sont les événements sportifs les plus populaires et les plus médiatisés au tournant du XXe siècle. Il fait jour et la course d’une longueur de 594 km débutait à 2h du matin à Bordeaux pour se terminer vers 18h à Paris. Sommes-nous à l’approche de l’arrivée ?

Quoiqu’il en soit Joseph Fischer terminera 2e au palmarès – derrière le français Constant Huret et devant le franco-italien Maurice Garin. Fischer ne dit pas son dernier mot et réitèrera l’exercice l’année suivante sur la même course où enfin, grillant la politesse à Maurice Garin, il montera sur la plus haute marche du podium.

Pour la petite histoire, c’est grâce à cette image retrouvée sur le net (cliquez ici) que nous vu pu identifier les protagonistes de la photo ; celle-ci montre en tous cas que Monsieur Eugène maîtrisait la technique photographique, son effet de filé est magnifiquement réussi.



Vous aimerez aussi…

4 commentaires

  1. Quel voyage dans le temps que ce blog sur ces daguerréotypes. Bravo à vous deux convertis le temps de quelques lignes en enquêteurs du passé, une canne et une pipe seront votre nouvelle signature. André.

    RépondreSupprimer
  2. Incroyable! Et bravo! Heureusement que c'est tombé sur vous...

    RépondreSupprimer
  3. Impressionnant ! Pour la présentation et la qualité des commentaires.
    Vivement la suite.
    Fabrice

    RépondreSupprimer